26 juin 2006

Arrivé de la Cordillère des Andes !

[Patrick Lebas Journal du Palais 30 mai 05]

"Parti de la cordillère, ma région natale, à l'âge de 18 ans il est tombé amoureux de la Bourgogne. Avant de repartir au pays, il se sens redevable de sept années passées dans la région pour approfondir ses connaissances sur la vigne et le vin."

L'accent ne trompe pas. Cet Argentin, qui cumule les diplômes, a quitté sa cordillère avec son sac à dos à l'âge de 18 ans pour découvrir la culture bourguignonne, celle des grands crus qui le font rêver. Adieu Mendozaoù sont produit 80% des vins de son pays: il pose d'abord ses valises à Beaune, dans le cadre d'un échange avec le lycée viticole.

Aujourd'hui à 27 ans, sont accent n'est plus là et son son Français impéccable mais il garde son coeur de gaucho aventurier! Il faut dire qu'en sept ans Léonardo Borsi n'a pas chomé. Après deux mois passés au lycée viticole, en 1997, il decide de révenir dans l'établissement afin d'approfondir ses connaissances dans le domaine viticole. Il s'engage dans un BTS en viti-oenologie. "Mon francais n'étais pas très bon... Il a fallu d'adapter àl'ensegnement et aux bourguignons".

Sa demarche: appréhender les réalités
Finalement, Léonardo Borsi franchit l'obstacle du BTS, ce qui me convainc de poursuivre dans ma demarche, explique l'Argentin.

Sa demarche: suivre un enseignement complet afin de mieux appréhender la vigne, depuis le cépage jusqu'à la mise en bouteilles.


La prochaine étape l'envoie dans les bancs de l'Université de Dijon, en Licence des Sciences de la Vigne. Son CV est déjà impressionant. Qu'importe, il enchaîne avec le Diplôme National d'Oenologue. "J'avais compris le mécanisme des plus grands vins mais il me restait une étape à franchir: comment les vendre".

Ma rencontre avec Joëlle Brouard, directeur du Mastère spécialisé en commerce international des vins et spiritueux de l'Ecole de Commerce va me permettre de franchir ce dernier pallier.
L'expérience ESC
J'ai tenté l'expérience de l'ESC de Dijon, je ne regrette rien! car cela m'a permis d'explorer d'autres domaines de compétences et de repousser mes limites.

J'ai fini avec mes 7 ans d'études. Je souhaite paser maintenant de l'autre coté. Mais pas en rentrant au pays. Je souhaite rester dans le pays qui m'a formé: La France.

Travailler dans un domaine en Bourgogne? Pourquoi pas mais pas pour l'instant. Pour l'heure je me consacre au domaine du commerce internacional et au conseil viti-vinicole.

Vous pouvez faire le meilleur vins du monde!!! si vous n'arrivez pas à le vendre!!!!